06 17 06 37 78
18 rue Liancourt, 75014 Paris

L'alimentation, ce n'est pas qu'une question de volonté

Articles

C’est la rentrée, vous avez profité de vos vacances et comme souvent, vous avez pris des « bonnes résolutions » dont celle de mincir …

Et là, les choses se gâtent ! Oui, elles se gâtent car vous vous êtes à nouveau lancée dans un régime. Vous vous êtes mise dans l’idée et l’état d’esprit que ça va être désagréable, qu’il va falloir tenir, refuser toutes les invitations, éviter de craquer … vous anticipez même votre mauvaise humeur liée à la frustration … Votre entourage est lui aussi prévenu !  Avant même d’avoir commencé, vous pensez à la phase de « stabilisation » qui vous amènera à la phase « où enfin vous pourrez manger normalement » !! STOP !!!!  

Tout d’abord, j’aimerais vous dire qu’il n’y a pas de manière « normale » de manger. Chacune a un métabolisme différent donc des besoins différents. 

 

Et surtout, il y a un paramètre des plus importants à prendre en considération : notre inconscient 

Et oui, il intervient aussi dans nos choix alimentaires. Comment, me direz-vous ? 

Tout d’abord car une de ses principales fonctions est de veiller à ce que nous avions du plaisir. Et on ne peut pas dire qu’un régime (je ne parle pas des cas liés à une maladie) soit une partie de plaisir. Loin de là. Ce qui fait qu’une part de vous y va à reculons dans ce régime.

Il est important de noter que 
95% de notre fonctionnement est régi par notre inconscient de façon automatique. Dans les premières années de notre vie, notre inconscient a enregistré nos comportements, ceux de notre entourage, des croyances, des pensées … et aujourd’hui, il joue un rôle essentiel dans nos schémas. 
Donc vous n’êtes pas complètement maîtresse de vos actes !

J’espère que cela vous soulage un peu de savoir ça ;-) Vous pouvez mettre votre culpabilité de côté. 

 

Mais alors, que se passe-t-il ? J’ai tout de même du surpoids car je mange trop. C'est mon inconscient qui me fait manger ????

Alors, oui et non ;-) Laissez-moi vous expliquer.

À l’intérieur de nous, nous ne sommes pas seule ;-) Attention, je ne dis pas que nous souffrons toutes de schizophrénie ;-) Nous sommes un ensemble de parts qui veulent des choses différentes et qui ont des stratégies parfois étranges pour atteindre leurs objectifs. Souvent au cours d’une consultation, vous me dites : « il y a une part de moi qui a envie de manger ce gâteau tout de suite et une autre part qui me dit que je ne devrais pas, que je vais grossir … » Cela vous parle plus, comme ça ? Et tout ça s’embrouille à l’intérieur de vous. Et là, ça commence à se corser car pour éviter que cette situation ne réveille une émotion trop intense, qu’elle vienne du passé ou non, nous avons un « merveilleux » système de régulation intérieur … qui se manifeste tel un pompier pour éteindre l’incendie émotionnel, contenir le tsunami qui menace de déferler. Et pour calmer tout ceci, notre pompier intérieur déclenche les addictions : la nourriture, la cigarette, les achats compulsifs, le sexe … avec une intensité démesurée ! 

Donc dès que vous mettez la nourriture à la bouche, sans faim et de façon compulsive, c’est très souvent en réaction immédiate à un incendie, un tsunami émotionnel.

Et comme, jusqu’à présent, vous n’avez pas pris conscience de ce qui se trame derrière ces compulsions et que vous n’êtes pas allée à la rencontre de cette/ces part.s blessées, le scénario se répète sans fin … 

Concrètement, comment faire pour mettre fin à ces compulsions ?

Dans un premier temps, accueillez cette bonne nouvelle que vous n'êtes pas totalement responsable de vos addictions, de vos compulsions. Ensuite, arrêtez de vouloir contrôler absolument votre alimentation. Votre corps est initialement programmé pour savoir ce dont il a besoin. Donc reprenez l'habitude d'être à son écoute, de prendre le temps de savoir si vous avez vraiment faim. Paradoxalement plus vous arrêterez de contrôler, plus vous vous allégerez.

Accueillez aussi vos émotions. Elles font partie de vous, même si ce n'est pas toujours ni agréable ni confortable. En les recevant en toute bienveillance, vous allez petit à petit réussir à désamorcer la charge émotionnelle trop intense.

 

Si vous avez besoin d'être accompagnée pour mettre fin à ce cercle vicieux et enfin être libre de manger, contactez moi pour retrouver votre légèreté intérieure.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion