Rebecca Mercier Menoni
Praticienne en hypnose et psychothérapie
Hypno-nutritionniste - Paris 14ème

18 rue Liancourt
75014 Paris

Nous entendons de plus en plus parler du jeûne intermittent. Alors, faisons un point ensemble pour savoir de quoi il retourne.

 

Qu'est-ce que le jeûne intermittent ?
Un jeûne intermittent consiste à arrêter temporairement de manger, seul l’eau est permise. On appelle aussi cela un jeûne hydrique (à l’eau) en opposition à un jeûne sec. Ainsi un  « jeûne de 16h » signifie que nous jeûnons durant 16 heures (sommeil compris) et que nous pouvons nous alimenter pendant 8 heures. Si le premier repas de la journée est pris à 12h, le dernier sera donc pris au plus tard à 20h.
Attention tout de même à bien vous hydrater pendant le période de jeûne et à manger correctement pendant les 8 heures.

 

Quels sont les bienfaits du jeûne intermittent ?
De manière générale,  il vise à purifier la globalité du corps et à améliorer l’ensemble de ses fonctions.
Voici quelques exemples des bénéfices que l’on peut tirer du jeûne intermittent :
▪ Régulation du poids et de la satiété
▪ Diminution de l’inflammation
▪ Réduction des risques de diabète
▪ Diminution des risques cardio-vasculaires
▪ Baisse de la mortalité
▪ Réduction de l’obésité
▪ Amélioration des fonctions cognitives
▪ Ralentissement du vieillissement du cerveau
▪ Lutte contre le stress oxydatif (vieillissement cellulaire)
▪ Effets positifs sur le taux de mauvais cholestérol dans la sang
▪ Régulation du poids et de la satiété (faim)

 

Le jeûne intermittent est un très bon moyen pour réguler son poids en éliminant ses graisses excédentaires. En effet, lorsque vous jeûnez, vous n’apportez plus suffisamment de glucoses (sucres) à votre corps. Le corps se retrouve alors en état de stress et va venir puiser dans ces propres réserves de graisse pour fournir au corps l’énergie dont il a besoin. Durant cette abstinence temporaire, l’organisme va libérer des hormones comme l’adrénaline ou la noradrénaline qui permettent à la fois de rester vigilant et d’activer la lipolyse (transformation du gras en énergie). Le jeûne induit également une meilleure sensibilité à l’insuline, ce qui amène à une hausse du taux d’absorption du glucose dans le corps et à une baisse du tissu adipeux. De plus, l’estomac va stopper la production de la ghréline, l’hormone de la sensation de faim.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion